Minimal invasive surgery on Primates

Minimal invasive surgery on Primates

 

Often, wild and exotic animals, give difficulties to the clinician to achieve a definitive antemortem diagnosis. Besides serologic tests, a definitive diagnosis often relies on the demonstration of a host pathologic response and identification the causative agent. The major advantages of endoscopy over traditional methods are the ability to clearly visualize internal structures with magnification. It offers a minimally invasive means of collecting biopsies, hence achieving a definitive diagnosis, which in turns enables more accurate and targeted therapy and improved case success.

Veterinarians who treat nonhuman primates must efficiently develop and carry out diagnostic and therapeutic plans, to satisfy appropriate species care standards, and assure biosecurity for the animals and the keepers (or clients). The endoscopic procedures performed in nonhuman primates are the same as seen in humans. The limit will be the material and the experience of the surgeon.

This workshop shows some endoscopic procedures in nonhuman primate medicine: rhinoscopy, laparoscopy, and minimal invasive surgery (MIS).

Endoscopie Oiseaux

Programme workshop endoscopie Oiseaux

Objectifs de la formation

• Initiation à l’endoscopie rigide

• Initiation et maîtrise d’un examen endoscopique chez les Oiseaux

• Savoir effectuer des biopsies sous endoscopie

Programme

9 h – 9 h 30 : Introduction

Historique, Matériel, principales indications et remerciements

9 h 30 – 10 h 30 : Oiseaux

Indications – contre indications

Anatomies pratiques

Différentes voies d’abords

Examens des différents organes

Retraits & Biopsies

Endochirurgie

10 h 30 – 10 h 45 : Pause

10 h 45 – 12 h 00 : Pratique avec simulations

12 h 00 – 14 h 00 : déjeuner

14 h – 18 h : Pratique sur animaux vivants

AG : Domitor / Imalgène ou isoflurane

Préparation du site opératoire

Voies d’abord

Conduite de l’endoscopie (visualisation des différents organes et réalisations de biopsies).

Workshop endoscopie

DEPUIS 2004, YABOUMBA ORGANISE DES TRAVAUX PRATIQUES SUR L’ENDOSCOPIE DES ANIMAUX SAUVAGES ET EXOTIQUES.

L’endoscopie s’est avérée être un outil diagnostique extrêmement utile en médecine vétérinaire. La discipline s’est surtout développée en médecine aviaire depuis plusieurs dizaines d’année voire presque un demi siècle, dans les années 60 précisément.  Aujourd’hui à notre avis, il est bien difficile d’imaginer une médecine aviaire sans endoscopie ! Jusqu’ici, l’endoscopie chez les autres classe de vertébrés comme les mammifères autre que les carnivores domestiques, reptiles, amphibiens et dans une certaine mesure les poissons,  n’étaient qu’embryonnaire, bien que toujours dans les années 60, on observe quelques notes sur l’application de l’endoscopie sur différentes espèces. En 1985, Zwart parlait déjà pas mal d’endoscopie. Ensuite, Schildger, Frye et Taylor (1994-96) vont rentre presque académique  la détermination de sexe et l’examen interne du système urogénital chez les Reptiles. Concernant les petits mammifères, on utilisait surtout l’endoscopie pour l’examen de la cavité orale. Pas mal d’auteurs maintenant ont exploré les potentialités de l’endoscopie Hernandez-Plongeurs, Murray, Divers…  Nous montrons dans ces TP que l’endoscopie sont devenus indispensables dans la médecine des animaux sauvages et exotiques.

Norin Chai

Endoscopie de terrain au Cambodge

Endoscopie chez les Oiseaux

Diffusion de connaissance

Diffusion de connaissances, scientifiques et spécialisées, informelles, pédagogiques

 

Pratique des Animaux Sauvages et Exotiques

  

Création de la première revue vétérinaire francophone spécialisée dans la médecine et la chirurgie des animaux sauvages et exotiques. Arrêt en 2012.

 

Editions d’ouvrages (voir Librairie)

  

 

Congrès Internationaux

   

     

 

 

Workshop 

 

Endoscopie sur les exotiques

Médecine et chirurgie des Reptiles

Téléanesthésie

Chirurgie osseuse chez les Oiseaux

Dentisterie

Amphibiens